Première édition de la foire du palmier à huile au Bénin : Organisation des acteurs intervenant dans les corps de métiers qui gravitent autour du palmier à huile

Foire palmier 2Les 18 et 19 Août derniers ont connus de forte mobilisation et engouement autour de la filière palmier à huile au Bénin. Sous le parrainage du ministre de l’agriculture et de l’élevage Dr KOUDANDE Delphin et de son personnel, une première rencontre interprofessionnelle nationale de tous les acteurs de la filière palmier à huile a été organisé à Toffo dans le département de l’Atlantique sur le thème : Organisation des acteurs intervenant dans les corps  de métiers qui gravitent autour du palmier à huile. Cet atelier a regroupé les représentants délégués de tous les maillons de la filière palmier à huile.  L’initiateur de la foire du palmier à huile,  l’agro-entrepreneur Kakpossè William  explique l’urgence et la nécessité  de réorganiser cette filière encore peu structurée et largement artisanale.

Exif_JPEG_420

En effet  le « palmier à huile » couvre 18 millions d’hectares en  zone intertropicale. Première sources d’huiles végétales devant le soja ; il contribue à un taux de 40 % à l’agriculture familiale et 50 à 100 familles au km2 d’après les récentes études du CIRAD sur la filière palmier à huile au Bénin. Dans ce contexte la question de réorganisation des acteurs de la filière est à la fois un enjeu de sécurité alimentaire et  de développement du fait de son impact sur l’emploi et la réduction de la pauvreté.

Foirepalmier1L’organisation des métiers qui gravitent autour du palmier à huile a permis d’identifier trois grands corps de métiers :

  • L’agroalimentaire basé sur le palmier à huile avec la production de deux huiles de nature très différentes : l’huile de palme issue de la pulpe du fruit et l’huile de palmiste issue de l’amande. Cette dernière est semblable à l’huile de coco.
  • La production de boisson basée sur le palmier à huile, précisément le vin de palme. Le vin de palme est à la fois embouteillé et aussi transformé en boisson fortement alcoolisé (communément appelé Sodabi en Fon, langue local du Bénin) très appréciée des consommateurs.
  • L’artisanat basé sur le palmier à huiles avec la fabrication des balaies; paniers; éventails et aussi des objets d’art; de  décoration etc. La valorisation des sous-produits du palmier à huile à travers l’utilisation des rames pour fabriquer les chaumes des toits ; fabrications des clôtures.

Exif_JPEG_420

Cette foire a été clôturée par plusieurs recommandations à l’endroit du gouvernement et aussi des acteurs de la filière eux même. Ces recommandations concernent les bonnes pratiques en matière de norme et technologie de fabrication des produits issus du palmier à huile ; la commercialisation des produits ; la revalorisation de la filière ; l’installation de pépiniéristes privés et promotion des plantations villageoises.

 

 

 

1ère Rencontre sur les Légumineuses au Bénin: le niébé à l’honneur

RNIEBEA l’occasion de l’année internationale des légumineuses http://www.fao.org/pulses-2016/fr/, le Réseau des Jeunes et Femmes Entrepreneurs du secteur Agricole REJEUFEA http://rejeufea.org/  réaffirme l’importance socio-économique des légumineuses dans l’alimentation humaine, tant par leur grande qualité nutritionnelle que par leurs avantages écologiques, économiques et opportunités d’agrobusiness.

Objectifs de cette rencontre : 

  • Mettre un coup de projecteur sur la diversité et richesse de variétés de niébé cultivés au Bénin;
  • Discuter  entre acteurs agricoles et aspirants des nouvelles techniques culturales et des innovations mettant en exergue l’augmentation de la productivité et le développement de la filière niébé au Bénin.
  • Exposez les circuits de commercialisation du niébé au Bénin
  • Présentez les opportunités d’affaires dans la filière niébé au Bénin basé sur la transformation agroalimentaire

Rejoingnez nous sur Twitter  ce 26 Mai 2016 à 10h00 GMT avec le htag #IYPBenin

Veuillez diffuser largement cette annonce de communication dans vos réseaux sociaux.

 

Rôle du niébé dans la sécurité alimentaire et l’autonomisation financière des femmes rurales au Bénin

N1Légumineuse la plus cultivée au Bénin, le niébé (Vigna unguiculata (L.) est une culture clé pour les agriculteurs à faibles revenus et les femmes rurales dans les systèmes de subsistance agricoles car il se comporte bien dans la dotation en ressources faibles. Il constitue une source importante de revenu des paysans pauvres. La culture a un fort potentiel à la fois pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la réduction de la pauvreté rurale à cause de sa teneur élevée en protéines et la valeur de marché des céréales. Il se caractérise surtout par sa richesse en protéines (24-28%) et autres constituants comme l’eau 11%, les hydrates de carbone 56,8%, les lipides (1,3%), les fibres (3,9%), les cendres (3,6%), la vitamine A (32,42UI /100g), la vitamine D (26- 78,02ug/100g) et la vitamine E (3,07-5,07 mg/100g). les grains de niébé contiennent aussi du calcium (90mg/100g) du fer (6-7mg/100g), de l’acide nicotinique (2mg/100g), de la thiamine (0,9mg/100g). Mais il est pauvre en lysine.

N4Le niébé fournit une valeur énergétique de 342 calories par 100g de graines. Sa capacité à fixer de l’azote atmosphérique lui confère le rôle important de précédent cultural et du maintien de la fertilité des sols. En dehors de ces graines, les feuilles du niébé sont consommées comme légume par les hommes, et comme fourrage par le bétail. Le niébé sert aussi à la fabrication des colorants verts.

N2
Par ailleurs au Bénin, les femmes rurales utilisent le revenu issu du niébé pour l’approvisionnement en produits alimentaires ; la scolarisation des enfants (frais de scolarisation, l’achat des fournitures, de l’uniforme scolaire et en frais de transport de l’enfant.) et l’acquisition des équipements ménagers et agricoles.

N3
Vue l’importance et le rôle du niébé dans la sécurité alimentaire ; l’autonomisation de la femme rurale et la réduction de la pauvreté au Bénin , il est important de promouvoir et de former les agriculteurs en l’occurence les femmes rurales sur les technologies et les innovations nécessaire pour l’amélioration de la productivité du niébé au Bénin.

Les agricultrices béninoises célèbrent l’année mondiale des légumineuses

Blog MartheLa soixante-huitième Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2016 Année internationale des légumineuses. Ces cultures vivrières, telles que les lentilles, les haricots, les pois et les pois chiches constituent une part essentielle du panier alimentaire de base de nombreuses populations à travers le monde.

En outre, les légumineuses grâce à leurs rhizomes (petites boursouflures à l’extrémité des racines) sont des plantes dont les propriétés fixatrices d’azote peuvent contribuer à accroître la fertilité des sols et avoir des effets bénéfiques sur l’environnement. Les Nations unies ont déclaré d’ailleurs qu’elles sont conscientes que les légumineuses sont des plantes dont les propriétés de fixation de l’azote dans le sol contribuent à améliorer la fertilité des sols en dehors des apports en engrais chimiques.

L’Année internationale des légumineuses 2016 encouragera une meilleure utilisation des protéines à base de légumineuses tout le long de la chaîne alimentaire et visera à la fois à en augmenter la production à l’échelle mondiale, à améliorer la rotation des cultures et à relever les défis qui se posent dans le domaine des échanges commerciaux.

Au Bénin, les légumineuses ont été depuis des siècles la principale culture des communautés vulnérables. Ils permettent à la fois de traverser les périodes de soudure, d’assurer la sécurité alimentaire, l’autonomisation financière des femmes rurales et  la réduction de la pauvreté. Une série d’activités est prévue pour vous faire découvrir la filière des légumineuses au Bénin.

Les femmes rurales mettent un  coup de projecteur sur les légumineuses au Bénin… Restez désormais connectés pour en savoir de long en large !

logo_iyp-fr-high-horizontal

Foire Agricole Mono – Couffo ( FAMCO 2015)

IMG-20151112-WA0009

Du 12 au 15 Novembre 2015 s’est tenue dans la maison du peuple de Lokossa au Bénin  la troisième édition de la FAMCO ( Foire Agricole Mono – Couffo) .

L’objectif de la foire est de faire la promotion des produits agricoles (il s’agit des principaux produits cultivés dans les départements du Mono et du Couffo : riz, maïs; maraîchage; banane; huile de palme; des matériaux et équipements agricoles et intrants agricole locaux pour faciliter et accroître leurs accès aux marché. Enfin inciter les capitaux nationaux et internationaux à investir dans les départements du Mono et du Couffo.

Plusieurs thématiques ont été débattues en conférence et en panels de discussions.  Les thématiques sont entre autres:

  • Comment faciliter  l’accès au marché des produits agricole : marketing et commercialisation; opportunité de marché
  • Innovations technologiques pour une agriculture plus compétitive
  • L’utilisation des bonnes pratiques agricoles en lien avec la qualité sanitaire des aliments ( produits maraîchers; produits transformés etc.

La foire a été clôturer ce dimanche 15 Novembre 2015 par la remise des prix aux:

  • Meilleur producteur agricole des départements Mono  et Couffo
  • Meilleur transformateur des produits agricole
  • Meilleur éleveur
  • Meilleur fournisseur de service/ technologie agricole.

IMG-20151112-WA0008

La mise en œuvre des activités de la foire a été assurée par un comité technique présidé par le préfet des départements du Mono et du Couffo, Corentin Kohoué, fortement soutenu par le Centre d’action régionale pour le développement rural (CARDER) Mono-Couffo avec la facilitation de la Coopération technique belge (CTB) représentée au Bénin par Mme Wilma Bas.

Cette troisième édition de la FAMCO a connu la forte participation des producteurs agricoles, des femmes en grand nombre, des visiteurs, animateurs de stands, etc.

IMG-20151113-WA0017

Très motivés et très engagés, les différents acteurs agricoles des départements du Mono et du  Couffo promettent beaucoup d’innovations et de progrès agricoles…Rendez-Vous à la FAMCO 2016 ! J’ai hâte!

IMG-20151113-WA0021

Sucess story d’une femme dans l’agro-industrie au Bénin : émergence de l’entreprise Freshy Bénin

fRESHY » En novembre 2012, j’ai fait ma première production de jus de fruits avec 5000 FCFA pour achat de bouteilles, de capsules, et de la poudre de baobab. Tous les équipements, je les louais.Actuellement, l’entreprise Freshy Bénin a une production de 550 packs de 24 bouteilles par mois pour les jus de fruits toutes saveurs confondues. Et  600 bocaux  de purées de noix par mois . L’agrobusiness est  bien rentable juste que le début est difficile. il faut persévérer. » Fresnellia SAGBO , Microbiologiste et Technologue Alimentaires, agro-entrepreneur, responsable et directrice général de l’entreprise agroalimentaire Freshy Bénin.

fRESHY 2L’entreprise agroalimentaire Freshy Bénin tient son nom de celui de sa promotrice  Fresnellia et aussi de la qualité  frais et naturel des produits. Elle est  spécialisé dans  la production des purées de noix de palme et des boissons à base de fruits . Au titre des boissons Freshy , nous avons les cocktails et les jus purs de fruits. Il s’agit de Ananas-Baobab ; Ananas-Pastèque, Ananas-Bissap, Ananas-Mangue ; Baobab pur, Pastèque pure, Mangue pure et Ananas pur. L’ananas est utilisé dans tous les cocktails pour éviter l’utilisation du sucre.

Les purées de noix de palme Freshy sont destinées à la préparation de sauce graine communément appelée « Dénusunu » en fon/Bénin.  C’est à cause de la fastidieuse préparation, cette sauce graine n’est pas consommée tout le temps. Les purées de palme sont proposées par Freshy Bénin  pour permettre à  la population d’avoir la sauce graine à tout moment. Elles existent actuellement en 02 contenances de 300g et de 450g.

Freshy Benin

Au delà du slogan « Freshy, le naturel au quotidien » , les produits de marque Freshy révèle de l’innovation. Pour la responsable de l’entreprise agroalimentaire Freshy Bénin,  pour réussir dans l’entrepreneuriat agricole, il faut:

  • avoir une idée innovatrice dans ce qu’on aime faire (ne pas dire c’est cette affaire qui marche actuellement et s’y mettre)
  • Cette idée innovante doit résoudre un problème de la société
  • Faire l’étude du marché
  • Prendre le risque pour démarrer même à moindre coût
  • être passionné par cela
  • être beaucoup patient
  • prier sérieusement pour la prospérité de l’activité

 «  Et quand on est femme entrepreneure, il est important de savoir que la femme entrepreneur est celle qui a plusieurs mains, qui fait beaucoup de chose à la fois, foyer, mari enfant, personnel de l’entreprise, les clients, les fournisseurs » ajoute Fresnéllia SAGBO , la promotrice de l’entreprise  agroalimentaire Freshy Bénin.

fRESHY 3

f4

Consommez les boissons Freshy , c’est consommez nature pour une santé parfaite!

Consommez les purées de noix de palme Freshy, c’est gagnez du temps dans la préparation de la sauce graine sans salir sa vaisselle.

Consommez les produits Freshy sans modération. Freshy, le naturel au quotidien.

Freshy Bénin , c’est l’une des plus grandes industrie agroalimentaire dans la sous-région West- Africa d’ici l’an 2020

Bilan de 2 ans de passion

IMG-20151029-WA0061Les femmes, forces motrices du développement agricole et rurale au Bénin https://agricultureaufeminin.wordpress.com/2013/10/29/les-femmes-forces-motrices-du-developpement-agricole-et-rurale-au-benin/ , ce premier billet de blog qui marque à la fois le début de notre aventure et notre engagement pour le développement agricole fut publié le 29 Octobre 2013.  Notre blog a 2ans. Il est donc important que nous fassions le bilan afin de mieux travailler pour l’atteinte de nos objectifs :

  • La participation active des femmes et des jeunes au développement agricole et rural
  • L’augmentation du nombre de jeunes et de femmes agro-entrepreneurs
  • La promotion des innovations agricoles

Ensemble nous avons commencé, le chemin parcouru est long mais il reste encore beaucoup à faire. Je compte sur vos suggestions.

Quelle appréciation faites vous ?

Je reste ouverte à toutes  vos remarques et suggestions pour mieux impacter à travers ce blog et pour l’atteinte de notre objectif commune, le développement agricole.

IMG-20151029-WA0062