Filière crevette au Bénin : transformation artisanale des crevettes

gambasLa transformation des crevettes est la principale activité économique des populations lacustres du Bénin.  De mère à la fille, cette activité constitue un héritage  pour  la majorité des femmes d’ethnies « Toffins » qu y gagne leur revenus quotidiens.

De même La filière « crevettes » mobiliserait près de 65.000 actifs à temps plein ou partiel (pêcheurs, mareyeuses, collecteurs, ouvriers des établissements de transformation et fournisseurs de services connexes). Elle contribue également au maintien des populations dans des zones où la pêche aux crevettes est souvent la principale source de revenus monétaires

Par ailleurs face aux difficultés de la filière notamment l’absence d’usines de transformation accréditées et bien équipées, les femmes transformatrices en vue de la conservation des crevettes, procède au  fumage, une des premières techniques de transformation traditionnelle des  crevettes  au Bénin.

gambas1

La technologie utilisée pour le fumage est simple et comprend le four, le grillage, le combustible et la matière grasse pour la lubrification du grillage. Dans les villages où la principale technique artisanale de conservation est le fumage, on rencontre trois types de four: le four circulaire en terre de barre, le four chorkor de forme rectangulaire en terre de barre également et enfin le four en tonnelet. Ce dernier est celui utilisé dans les  des villages lacustres de Sô–Tchanhoué, sur le lac Nokoué, dans la commune de Sô-Ava, département de l’Atlantique.

gambas...

Enfin La transformation des crevettes par le fumage reste de plus en plus une activité dont la dimension socio-économique et les impacts  cumulés sont appréciables et intègrent les stratégies de la politique de réduction de la pauvreté et d’implication de la cible femme dans les processus de décollage socio-économique du Bénin.

gambas3

2 réponses à “Filière crevette au Bénin : transformation artisanale des crevettes

  1.  Bonjour Marthe et bon courage. Juste pour avoir de tes nouvelles.

  2. Bonjour Mme Marthe. En parlant de crevette au Bénin, tu es en train de toucher un point très important qui pouvait constituer au Bénin la première filière agricole économiquement et écologiquement durable et porteuse.Tu est une très bonne collaboratrice agricole pour nous les techniciens.
    Merci de me servir ce plat de résistance qui constitue mon domaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s