Impacts de la variabilité climatique sur la production maraîchère au Bénin : cas de la commune d’Abomey-Calavi

Le Bénin a connu ces dernières années un développement de l’agriculture urbaine et périurbaine à la suite d’une forte croissance démographique induisant un accroissement des besoins alimentaires. Ainsi la culture maraîchère en milieux urbain et péri-urbain joue un rôle important au plan social et économique dans la vie de la population béninoise. Cependant le maraîchage est  très dépendant  de l’eau et est essentiellement assuré par de petits producteurs le long des cours d’eau, autour des retenues d’eau ou à partir de puits traditionnels.

Cette activité est aujourd’hui ébranlée par la dégradation des conditions climatiques et les sécheresses à répétition. Elle ne reste donc pas en marge du phénomène de variabilité climatique actuelle.

R

Ainsi, les principaux facteurs climatiques qui influencent la productivité maraîchère  au Bénin et précisément dans la commune d’ Abomey-Calavi, une zone agro-climatiques réputée pour le maraîchage sont  plusieurs et ont plusieurs manifestations :

Manifestations de la variabilité climatique : Température élevée et chaleur excessive

La totalité des producteurs maraîchers de la commune d’Abomey-Calavi  soulignent  qu’il fait de plus en plus chaud.  Le flétrissement des cultures est selon eux, une des conséquences de la forte et persistante chaleur pendant la campagne agricole. En outre, ils évoquent que les temps nuageux ont baissé au détriment des temps très ensoleillés.

Manifestations de la variabilité climatique : Démarrage tardif des   pluies   de   la   grande saison

La majorité des producteurs maraîchers(98,33 % ) indiquent qu’il y a eu une variation dans le déroulement de la saison agricole. Les pluies s’installent actuellement en Mai au lieu de Mars. Ce qui influe sur l’organisation de l’arrosage des cultures et rend inefficace le calendrier agricole des producteurs.

dd

Manifestations de la variabilité climatique : Diminution des hauteurs pluviométriques

95,83 % des producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  ont révélé que  les hauteurs pluviométriques baissent au fil des ans notamment pendant la période de la grande saison des pluies. De plus, ils évoquent que la quantité d’eau d’arrosage augmente d’année en année bien que la superficie soit invariable. Le niveau de l’eau dans nos retenues d’eau (mares et puits) deviennent de plus en plus bas d’année en année ajoutent-ils.

Manifestations de la variabilité climatique :  Diminution du nombre de jours de pluies

Pour 94,16 % des producteurs maraîchers dans la commune d’ Abomey-Calavi  , le nombre de jours de pluies a baissé surtout ces dernières années. Les pluies se concentrent sur un temps court et du coup, les cultures ne tirent pas profit de toutes les quantités d’eau tombées au cours de la saison pluvieuse. Ceci s’observe vers la fin de la grande saison des pluies ce qui nous oblige à faire le binage et à apporter plus de matières organiques pour faciliter la rétention de l’eau dans le sol durant cette période.

Manifestations de la variabilité climatique : Persistance de la sécheresse pendant la période de la grande saison sèche

Pour 90,83 % des  producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  , la sécheresse s’étend sur une période plus longue allant de mi-Novembre à Avril au lieu de Janvier à Mars. Ils ajoutent que cette situation fait accroître les frais d’arrosage et parfois contraint à une main d’œuvre importante pour satisfaire les exigences hydriques des cultures. Nous constatons ces dernières années que nos retenues d’eau tarissent de façon précoce complètent-ils.

Manifestations de la variabilité climatique : Raccourcissement de la durée des saisons des pluies

Pour 74,16 % des producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  , la grande saison pluvieuse est  devenue plus courte (3 mois de pluies au lieu de 4 ou 5 mois comme auparavant). Selon eux, elle démarre tardivement ce qui conduit à l’abandon des variétés de cultures à cycle long comme par exemple la culture du sésame ajoute la majorité des producteurs. De plus ils aperçoivent une rupture précoce des pluies à la fin de la petite saison agricole.

Manifestations de la variabilité climatique : Vents violents 

55,83 % des producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  ont  signalé  une  manifestation  plus  accrue et fréquente du vent. Ils affirment qu’il y a plus de vents violents ces dernières années et sont généralement enregistrés au début et pendant la  saison  pluvieuse et occasionnent la  verse  des  cultures. Cette situation est très remarquable d’après les producteurs surtout à la phase de tuteurage des cultures. Nous sommes obligés de remplacer à plusieurs reprises ces tuteurs ces dernières années, ce qui n’était pas le cas dans les années antérieures. Ils évoquent également que l’efficience de l’arrosage est faible ces temps-ci sous prétexte que le vent, chargé d’une violence, emporte l’eau d’arrosage au-delà des parcelles. Ces dernières années nous sommes obligés d’arroser 3 à 4 fois par jour pour éviter les stress des cultures à cause de l’évapotranspiration élevé durant cette période, soulignent certains producteurs.

Manifestations de la variabilité climatique : Poches de sécheresse plus nombreuses / Rupture des  pluies  en pleine saison pluvieuse

43,33 % des producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  que les ruptures de pluie au cours de la saison sont de plus en plus nombreuses ces  dernières années et ont perturbé l’organisation de l’arrosage. Les pluies utiles permettant de remplacer totalement l’arrosage prévu deviennent de plus en plus rares, selon les dires des producteurs.

  Manifestations de la variabilité climatique : Inondation

F2

10,83 % des producteurs maraîchers dans la commune d’Abomey-Calavi  observent ces dernières années l’inondation sur leurs sites de productions. le lit de la rivière a débordé et a rendu impossible l’exploitation des parcelles qu’auparavant étaient exploitées pour la production maraichère. De peur de perdre nos productions nous avons préféré exploiter le versant au lieu de la berge qui antérieurement était exploitée, ajoutent-ils.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s